Vogliono uccidere Berlusconi

Per chi non se ne accorgesse l’articolo di giornalettismo è ironico. Quello di Feltri invece?
Con lo stile sobrio che gli è proprio, Vittorio Feltri avverte dell’emergenza democratica. Le prove dell’imminente catastrofe: un messaggio su Facebook, un articolo di Toni Negri sulla rivista di D’Alema, un pezzo di De Magistris in cui si parla di “piazza”.
E’ ufficiale: è in atto un complotto per uccidere Silvio Berlusconi. Ad annunciarlo è Vittorio Feltri nella sobria prima pagina del Giornale oggi in edicola, che vedete qui riprodotta…vai all’articolo

3 pensieri su “Vogliono uccidere Berlusconi

  1. da 8 ore 31 minuti
    Reuters

    Il governo smentisce la notizia del Times di aver pagato i comandanti talebani e i signori della guerra afghani per mantenere tranquilla l’area di Surobi a est di Kabul e di aver messo a rischio la vita dei soldati francesi che sono subentrati agli italiani nel controllo militare della zona senza essere a conoscenza della pratica delle mazzette.
    Il quotidiano britannico, che cita funzionari militari occidentali, scrive che i servizi segreti italiani avrebbero versato decine di migliaia di dollari ai capi dei rivoltosi senza avvisare le truppe francesi che poco dopo aver preso il posto degli italiani hanno subito la perdita di dieci soldati.

    “Si precisa che il governo Berlusconi non ha mai autorizzato né consentito alcuna forma di pagamento di somme di danaro in favore di membri dell’insorgenza di matrice talebana in Afghanistan, né ha cognizione di simili iniziative attuate dal precedente governo”, si legge nella nota diffusa stamattina da palazzo Chigi.

    Secondo The Times nel giugno 2008 l’ambasciatore Usa a Roma aveva presentato al governo Berlusconi un formale richiamo in relazione ad accuse relative alla tattica italiana.

    Ma Roma esclude che il reclamo riguardasse “ipotetici pagamenti in favore dell’insorgenza talebana”.

    La portavoce dell’ambasciata americana oggi si è limitata a dire che non è prassi commentare “conversazioni diplomatiche che potrebbero o non potrebbero essere avvenute.

  2. GUARDA COME MUORE UN LEGIONARIO FRANCO.
    Prix: Mort en Afghanistan du caporal-chef Rodolphe Penon
    Blessé à la cuisse, le caporal-chef Rodolphe PENON, du 2e Régiment Etranger de Parachutistes meurt en portant secours à ses camarades.

    Quarante-huit heures après l’embuscade qui a coûté la vie à dix soldats français en Afghanistan, lundi 18 août, on commence à connaître les dessous de ce véritable piège de feu dans lequel les militaires ont été pris pendant plus de six heures. Certains blessés du 8e Régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMa), qui a subi l’essentiel des pertes, ont tenu à souligner le comportement “héroïque” de leur camarade légionnaire du 2e Régiment étranger de parachutistes (REP) mort au combat. Le caporal-chef Penon, âgé d’une trentaine d’années, était auxiliaire-sanitaire. Versé par l’état-major dans cette unité du 8e RPIMa, il faisait office d'”aîné” auprès des jeunes avec lesquels il patrouillait.

    Lundi 18 août, vers 13 heures 30, lorsque la section descend des véhicules blindés au pied du col qui sépare les provinces de Kaboul et de Kapisa, il prend sa place dans la colonne d’une trentaine de soldats qui part en reconnaissance. Quelques hommes restent auprès des véhicules. Les tirs ont débuté alors qu’ils avaient parcouru près de six cents mètres dans ce qui ressemble à une cuvette en fer à cheval. Alors qu’elle n’était plus qu’à une cinquantaine de mètres du col, la section s’est alors éparpillée pour trouver un abri, souvent derrière un simple rocher.

    Dans le même temps, des tirs de roquettes et de fusils visent le reste de la troupe restée près des véhicules. Le traquenard est parfait : les soldats, pris sous un feu nourri, ne peuvent ni avancer, ni reculer. Les renforts, arrivés une heure et demie après le début des combats, n’accéderont au front qu’au bout de quatre heures.

    Selon certains blessés français, le caporal-chef Penon fut l’un des rares à braver “le déluge de feu” qui s’est abattu sur les militaires français. Il s’est porté au secours d’un premier blessé, qu’il a déposé dans une zone située plus bas et protégée des tirs. Puis il est remonté au cœur de l’affrontement. Lors de sa première descente ou en remontant, il a été touché d’une balle dans la cuisse. Pourtant, sous les yeux de ses jeunes camarades, il s’est de nouveau porté au secours des autres blessés. Il aurait, selon certains témoignages, secouru un autre blessé avant d’être touché mortellement.

    Le caporal-chef, membre du 2e REP, basé à Calvi (Haute-Corse), avait déjà connu d’autres théâtres d’opérations. Selon ses supérieurs, il avait servi en Afrique et en ex-Yougoslavie. “Son corps sera inhumé à Calvi, son comportement honore notre régiment”, commentait-on sobrement, jeudi matin, à Calvi.

    Le chef de corps et une compagnie d’honneur du 2e REP de soixante-dix hommes devaient assister, jeudi, aux Invalides, à Paris, à l’hommage aux victimes. “Cet infirmier a eu une attitude exemplaire”, a-t-on confirmé, jeudi matin, à l’état-major des armées.

    Rodolphe Penon, était infirmier au 2e REP.
    À 40 ans, il était père de deux enfants, âgés de 14 et 16 ans.
    Il avait rejoint l’Afghanistan à la fin du mois de juillet.

    Le caporal-chef PENON a été promu au grade de sergent, décoré de la Croix de la Valeur Militaire avec citation à l’ordre de l’armée et nommé chevalier de la Légion d’Honneur à titre posthume.

    La FSALE et toute la communauté des anciens légionnaires tiennent à témoigner ses enfants, son ex-épouse et leurs proches de leur profonde solidarité dans cette épreuve.
    Lien vers le site de cet article: http://www.frenchforeignlegion.fr
    Contact:
    Pour avoir accès au contact, identifiez-vous ou inscrivez-vous

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo di WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...